Université Libre d'Astro-chronobiologie

Nouveau Forum de Formation et de Recherche en astro-chronobiologie. Ouvert depuis le 15 Mars 2008
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La communication chez les astrologues

Aller en bas 
AuteurMessage
Roger
Admin


Messages : 523
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: La communication chez les astrologues   Lun 17 Mar - 17:24

La communication chez les astrologues

Décidément, autant elle passe parfaitement avec la plupart des astrologues, individus aussi, autant la communication ne passe pas entre Tv Urania et les structures astrologiques, Source ou Rao par exemple.
Deux raisons à cela, au moins :

Mes propres travaux, ma façon de bousculer pendant 5 années, les positions intellectuelles trop bien assises, de revendiquer une dimension évènementielle et prévisionnelle plus que possible mais probable. Je suis trop « vivant » aussi, trop « remuant », trop « humain », pas assez «représentatif » d’une certaine idée de l’astrologue socialement responsable pour certains ou certaine morale. Et puis j'ai commis des erreurs, j'ai vécu des emportements, des "mal aise", qui ont sans doute heurté... Une sympathique conversation téléphonique aujourd'hui Dimanche 13 avec Alain de Chivré, Président de la Fdaf, m'aura convaincu du poids qui pèse encore de mes erreurs passées. Ainsi, pour celles et ceux qui se sont sentis bousculés alors et comme je l'ai fait avec Alain de Chivré avec qui, je l'espère et le souhaite, les choses devraient aller mieux, je tenais à présenter mes excuses d'une attitude qui fut, alors, certainement irresponsable. Je parle de la période fin 2001/ début 2002. Nous n'irons pas plus loin dans le rappel de cette période.

Maintenant, il me semble aussi que l’état de l’astrologie est tel qu’il appartient désormais plus à des « artistes », à des rénovateurs à l’esprit libre, frondeur, visionnaire, de la réfléchir de nouveau, quitte à bousculer ou déranger quelque peu, plutôt qu’à des techno-astrologues.

Ca, c’est la première raison d’un refus de travailler avec un média tel que TV Urania qui aura alors eu le tort d’être sorti de mon imagination.

Seconde raison, chacun chez soi… On préfère perdre la mémoire audiovisuelle de quelques heures de débats devant 30 personnes que de confier l’enregistrement et la diffusion de ces enregistrements à la découverte de centaines de personnes ou de visiteurs s’intéressant à l’astrologie. Il en sera fait un rapport, écrit, qui sera peut être distribué à quelques dizaines d’abonnés plutôt que de confier cette « mémoire » à l’intérêt de toutes et tous.
Peut-on se payer le prix d’un si mauvais service rendu à la cause astrologique que de ne pas profiter des nouvelles technologies pour mieux et plus communiquer ? Quelle responsabilité à celles et ceux qui refusent cette avancée !
Ca ne dispenserait pas les visiteurs à l’entrée des activités à ces structures de payer leur prix d’entrée mais au moins celles et ceux ne pouvant y participer pourraient aussi profiter du discours astrologique qui y est dispensé. Et ce, des mois après son original.
Non, ce qui est à Source ou au Rao… reste confidentiel.

J’en ai un peu assez, c’est vrai, de ces « poncifs » pour un discours qui ne tient plus la route en terme d’efficacité de communication si nous voulons renouer avec une certaine crédibilité j’allais dire « publique ».

Si l'ambition d’emmener une astrologie à la science, à sa reconnaissance scientifique et académique, à celle de son utilité publique pleine, comme outil prévisionnel et même, aussi, comme outil de réflexion humaniste, n’est pas celle de toutes et tous alors, celles et ceux qui se prétendent astrologues en se satisfaisant, et uniquement, d’avoir bien gagné leur vie en fin de mois ou bien fait leur discours 1 fois par semaine, m’apparaissent proche du titre usurpé.
Dépositaires de l’esprit astrologique et de son histoire, parce que nous prétendant astrologues, nous n’en sommes pas encore, et loin s’en faut, à nous réclamer de nos droits mais encore à nous satisfaire de nos devoirs envers cette discipline. Et elle est bien malade…

TV Urania se voulait un lieu de communication et d’échanges en même temps qu’une banque audiovisuelle d’intelligence et approches diverses à l’astrologie. Elle est déjà la principale banque audiovisuelle existante de cette intelligence et de cette réflexion diverse mais elle n’aura pas réussi, ou pas encore, à devenir lieu d’échanges.
Parfois je rêve à ces « salons » philosophiques, artistiques, littéraires des derniers siècles passés… j’imagine un de ces « salons », audiovisuel, astrologique, où viendrait discuter qui le voudrait, de façon informelle, libre, juste heureux de partager avec le plus grand nombre, profitant alors de la technologie, 10 minutes, 1 heure, une même passion, un même savoir, une même recherche.
Les média publics reflètent parfaitement ce que nous vivons de ces échanges ponctuels entre astrologues… J’aime ainsi ces émissions du soir ou, pour traiter de telle problématique spécifique, seront invités, pour un même traitement et une réflexion diverse, un philosophe, un scientifique, un journaliste, un romancier… Jamais un astrologue ne serait «normalement » invité à y participer. Il serait aussitôt enfermé dans « sa fonction » qui ne sera pas celle de débattre des choses sérieuses du monde et régulièrement. De son actualité. Il sera invité dans une émission sur l’astro, point barre !
C’est strictement ce qui se passe dans la communication entre astrologues. On parle d’astrologie, 1 heure de temps en temps, on se fait connaître dans le « milieu », professionnellement, socialement. Par, pour et entre nous.

Mais comment, astrologue, traiterions-nous de l’actualité, de cette même actualité qui mobilisera la pensée d’un philosophe, d’un romancier, d’un scientifique, de leur même monde, même humanité, simplement, régulièrement ?
Mais l’absence de cette communication « généraliste » et qui fait le lien entre un savoir et la collectivité, ne dérange personne. Il y a cette soirée-ci ou cette soirée-là… et puis ? Une fois qu’on aura traité du rôle de Saturne dans le cancer du pancréas ? Est-ce uniquement avec de tels discours, devant 30 convaincus de la choses déjà que nous convaincrons de notre utilité ? Utilité parce qu'alors nous aurions aussi une "explication" du monde et de l'être à proposer aux questionnements donnés de l'actualité et qui serait spécifique à notre discipline. Ensuite seulement nous pourrions proposer notre reconnaissance officielle ou sinon viendrait-elle même à notre rencontre.
Nous sommes dans ce « seulement » là. Entre l’horoscope et le discours formaté, "magistral", il n’y a rien en terme de communication au public. Le vide. On laisse le « populaire » aux magazines d’horoscope et on ricane de ce semblant astrologique mais rien n’est fait pour gagner ce « populaire », ce plus grand nombre, d’intelligences et de réflexions, aux approches astrologiques les plus cohérentes et intelligentes.
Le traitement astrologique de notre monde et de soi se devrait d’être observé régulièrement par les uns, pratiqué, régulièrement, simplement, comme « allant de soi », pour les autres. Il se devrait de rentrer dans les mœurs comme un traitement, original, sérieux, pointu, intelligent et performant, de cette actualité, clinique en psy, existentielle ou mondiale.
Sommes-nous capables de discuter entre nous comme des collègues d’une même aventure, d’une semblable discipline, confrérie ? Devons-nous absolument passer par un congrès pour nous exprimer, donner à savoir, nous rencontrer ?

Nous sommes astrologues dans le même bateau. On se doit, pour prouver aussi à quelque opinion que notre recherche, des années, une existence, n’aura pas été farfelue et qu’elle travaillait à une science, une discipline, des plus extraordinaires, de faire connaître nos positions, nos travaux. Si nous sommes incapables de retrouver, de revivre de cet extraordinaire à notre sujet alors, nous ne sommes que des fonctionnaires, des commerciaux, des carriéristes, de l’astrologie, mais certainement pas des astrologues. Communiquons entre nous de cet extraordinaire, mais en même temps aussi sur nos limites actuelles et à dépasser. Soyons objectifs mais rêvons à ce que sera l’avènement, un jour, j’en suis intimement convaincu, de notre science et de son utilité. Mais alors communiquons déjà sur ses capacités actuelles, sur nos « peut-être » et nos « pourquoi pas » autant que sur nos mesures strictes des choses et du vivant et ce, librement, avec pour unique souci de donner à savoir, à comprendre, à celles et ceux qui aimeraient le faire mais ne le peuvent pas encore. L'audiovisuel et internet sont une chance pour notre travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abcart.fr
 
La communication chez les astrologues
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crise chez mes beaux parents :-(
» Ma visite chez l'endocrinologue Echographie, Scintigraphie,
» 1er rendez vous chez l'orthophoniste
» Constipation chez bébé
» comment être sure que l' énergie que je puise chez mon amie ne lui fais aucun mal ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Libre d'Astro-chronobiologie :: Textes / Etudes en Astro-chronobiologie :: Textes / Articles-
Sauter vers: