Université Libre d'Astro-chronobiologie

Nouveau Forum de Formation et de Recherche en astro-chronobiologie. Ouvert depuis le 15 Mars 2008
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La projection cyclique

Aller en bas 
AuteurMessage
Roger
Admin


Messages : 523
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: La projection cyclique   Mer 10 Sep - 16:41

L'astro-chronobiologie individuelle considère 3 supports à ses investigations :


Le premier de ces trois supports est bien sûr le thème de naissance, graphe radical, dressé pour l'instant et le lieu exact de l'entrée dans l'existence ( heure d’état civil au minimum ).

Thème « classique » utilisé en astrologie à la différence prés que, si cette astrologie « archaïque » utilise bien au départ les mêmes logiciels informatiques, d’une précision à la seconde de longitude, que celui utilisé actuellement en ACB, ce sera pour, à l’arrivée, tout gâcher par les écarts acceptés de ses praticiens, de 10°.


Le second support à la pratique ACB est appelé thème « Cyclique ». Sorte de « bulle énergétique annexe », plus relative, d’une durée de 15 ans.

Le thème cyclique sera dressé pour le jour d'entrée dans un nouveau cycle et le sera pour l'heure et le lieu de la naissance.


Nous pourrions faire une analogie rapide entre ce support en ACB et celui dit de « Révolution solaire » dans la pratique des transits


Le troisième support sera dit de phase.


Support que nous aborderons particulièrement plus loin et qui nous permettra de « tourner » autour de la situation dans l’observation d’autres indications à une même condition, pour une cohérence globale.

Analogie rapide encore ici avec le support dit de « Révolution lunaire » dans la pratique des transits.


Il nous faut considérer que nous observons, de ces trois supports, apparemment étrangers les uns les autres, la même situation. Chacun de ces supports nous donnera un point de vue différent et surtout complémentaire, toujours cohérent, sur le contexte étudié.


Considérer aussi que ces aspects sont uniques dans une existence. Ont tous ainsi la valeur analogique de ce que serait « un transit lourd » dans cette pratique.


Schématiquement, il nous faut imaginer ces différents supports comme nous imaginerions des … « ronds dans l'eau »… Des « ondes concentriques » qui se formeraient comme des vagues ou vaguelettes autour d'un seul et même « point d'impact ». Comme lorsqu’on jète une pierre dans l'eau.

Cette pièrre serait le point d'impact, l'Instant exact de l'événement ou celui dans lequel nous sommes appelés à avoir conscience de celui ci. Quel que soit ainsi « l’endroit » où nous nous placerions, en natal, cyclique ou phase, nous serions toujours en considération d’un même point central, d’un même impact. D’une semblable et stricte réalité.

A une différence prés, qui ne sera pas introduite ici, mais qui n'empêche pas une compréhension minimale de la mécanique.

Sorte de mécanique ondulatoire donc….


Ce ne sera enfin bien sur pas de l'eau qui se formera alors en vagues ou ondes successives autour du "noyau" ou point d'impact évènementiel, mais de l'énergie.


Expérimentation du TSC vrai cyclique


Le décès de Patrick Bourat


Le Thème cyclique de Patrick Bourat sera donc dressé pour les 45 ans du journaliste (cycle 45/60 ans). Même jour, heure et lieu qu’à la naissance: le 20/9/1997, 16h00 Tunis.

Comme il a déjà été dit : A partir du thème cyclique nous ne comptabiliserons plus que les années s'inscrivant dans le cycle considéré : les années dites supplémentaires.


Ainsi pour un TSC vrai natal qui était de 3°20 pour l’année du décès du journaliste, le TSC vrai cyclique ne sera plus que de 20mn (5 ans x 4mn par an depuis l’entrée du reporter dans ce qui fut son dernier cycle).


Pour une progression des positions cycliques d'à peine 20mn, nous obtenons que :


Neptune cyclique, à 27°16 Capricorne, en XII-VI, progressé de 20mn se place à 27°36'24, soit en trigone du Soleil cyclique, à 27°41'05 Vierge, en VIII-II. Orbe de 3mn40


Pallas cyclique, à 17°59'22 Capricorne, en XII-VI, progressée de 20mn se place à 18°19'22 : carré de Saturne cyclique, à 18°23'58 Bélier, en II-VIII. Orbe de 3mn 41

Pour seuls aspects possibles d’une telle progressions.


La cohérence recherchée de la pratique de l’astro-chronobiologie passe systématiquement par l’étude de synastrie entre les différents supports utilisés par le système.


Synastrie TSC vrai cyclique sur positions radicales natal


Neptune cyclique, à 27°16 Capricorne, se place à 27°36, en XII-VI. Ainsi en trigone du Soleil radical natal, à 27°34 Vierge, en VIII-II. Orbe de 2 mn


Soulignons aussi que Neptune est gouverneur du signe des Poissons. Signe dans lequel se place la Pointe II de l'axe II-VIII. Aussi que le Capricorne est, nous le savons traditionnelement, gouverné de Saturne.


Cet aspect est unique dans l’existence du journaliste, ne s’est ainsi jamais présenté et ne se serait plus représenté dans ces mêmes termes.


Il est certain que nous travaillons ici avec une précision particulière en comparaison de ce qui continue à se pratiquer à « l’ancienne ».


Travailler avec des écarts de 10° en transit, c’est faire penser que demain est semblable à la veille ou au surlendemain puisque 5° même d’écart, pour un astre comme Uranus, est équivalent à plusieurs mois d’imprécision dans le temps, de « flou artistique » à l’abri duquel pourront s’épancher toutes les interprétations possibles, toutes les « intuitions », toutes les impressions qui feront de l’astrologue l’équivalent en fin de compte d’un voyant et, surtout, feront la risée des scientifiques.


Ce sera aussi comme vouloir bâtir un immeuble de 30 étages avec un simple bout de bois pour instrument de mesure.


C’est offrir donc à la science une bien belle image de l’ambition que l’on peut avoir pour notre science en osant la présenter comme « fonctionnant » avec de tels outils, de telles pratiques. Un charcutier même qui « nous en vendrait » pour 300 grammes lorsque demandés 100 aurait à craindre la « répréssion des fraudes » le lendemain.


Bien se dire qu’il se présente devant nous, chaque instant, une réalité et c’est de celle ci dont il nous faut tenir précisément compte. C’est de celle ci dont nous sommes redevables.


Une réalité qui fera que la veille de mourir « il » était encore vivant nous dira Monsieur de la Palice.


On ne peut se satisfaire, pour mesurer deux réalités contraires, vivant et mort, « avant » et « après », d’user d’un même « signe » ou « signal ».


Satisfaction pourtant constatée régulièrement dans les interventions sur les grandes conjonctions mondiales par exemple de André Barbault et Yves Lenoble, entres autres. Nous le verrons rapidement.


Si l’astrologie dans mon esprit ne s’était pas ainsi révélée capable de se mesurer à la réalité de chacun, sans doute aurais je tout abandonné de mes recherches pour quelques pratiques de la statistique, plus apte alors à répondre à mes attentes.


Sans doute encore je n’aurais pas été jusqu’à faire de la psychologie ou du cathéchisme en prétendant continuer à faire de l’astrologie.

Commentaire (0)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abcart.fr
 
La projection cyclique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si le monde était cyclique?
» Quelle méthode pour prévoir un événement cyclique ?
» Quelle consigne pendant projection d'un film?
» mappemonde et projection arrondie
» Problème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Libre d'Astro-chronobiologie :: Textes / Etudes en Astro-chronobiologie :: Fondements à l'astro-chronobiologie-
Sauter vers: